Téléchargez le fichier PDF

When Correspondence Studies Fail to Detect Hiring Discrimination


Abstract

Cet article propose d’analyser les discriminations subies par des demandeurs d’emploi d’origine nord-africaine sur le marché du travail français. A travers un testing sur CV, les auteurs montrent que les candidats d’origine nord-africaine à faible niveau de qualifications ont deux fois moins de chance d'être rappelés pour un entretien d’embauche que les candidats d’origine française dans le secteur privé, toute chose égale par ailleurs. Au contraire, aucune discrimination à ce stade du recrutement n’est détectée dans le secteur public. Souhaitant approfondir les résultats grâce à une enquête menée auprès d’établissements recruteurs au même niveau de qualification que les candidats, les déclarations indiquent un fort comportement discriminatoire à l’encontre des candidats d’origine nord-africaine dans les deux secteurs. Les auteurs démontrent ensuite à l’aide d’un modèle que des demandeurs d’emploi peuvent subir des discriminations lors d’un entretien d’embauche alors qu’aucune discrimination n’a été employée lors du tri préalable des candidatures. Leurs résultats appellent à compléter les conclusions potentiels des testing sur CV par d’autres méthodes.