Lettre d'Information
 
 
 
 
 
 
 
 
   Lettre N°35, Mar. 2019                                                                                                                                                       
   
 
 
 
Bonjour,
 
Cette lettre d’information est l’occasion de se pencher sur les décisions en entreprise, une thématique abordée par Patricia Crifo et Antoine Rebérioux dans un ouvrage à paraître aux Presses de Sciences Po.

Par ailleurs, nous vous informons de la parution dans la collection Working Paper de la Chaire d’un article portant sur l’assistance à la recherche d’emploi en France pour des minorités ethniques, intitulé Job Search and Intermediation under Discrimination : Evidence from Terrorist Attacks in France, par Dylan Glover (INSEAD).

Nous profitons de cette lettre pour vous rappeler que Johan Vikström, Professeur associé à l’Université d’Uppsala, et Gerard J. van den Berg, Professeur à l’Université de Bristol, feront partie très prochainement des invités de la chaire.
 
Cette lettre est également l’occasion d’attirer votre attention sur des articles de recherche récents, portant sur les thématiques de la chaire :

Bonne lecture !
 
Yann Algan et Pierre Cahuc, porteurs de la chaire
Arne Uhlendorff, directeur exécutif

 

 

 

La participation des salariés : du partage de l'information à la codétermination

Par Patricia Crifo et Antoine Rebérioux

Le projet de loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises), adopté en première lecture au Parlement en octobre 2018, se donne notamment pour objectif d’accroître la participation des salariés au capital et aux décisions de leur entreprise. Il encourage ainsi l’actionnariat salarié, les dispositifs de partage des bénéfices et prévoit d’imposer la présence de deux représentants des salariés au sein du conseil d’administration dès 8 administrateurs (y compris pour les mutuelles). Il vise également à réaffirmer le rôle sociétal des entreprises, en proposant notamment dans l’article 61 de compléter l’article 1833 du Code civil définissant l’intérêt des sociétés, par l’alinéa suivant : « La société est gérée dans son intérêt social et en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité ». Dans leur ouvrage La Participation des salariés : du partage d’information à la codétermination à paraître en 2019 aux Presses de Sciences Po, Patricia Crifo et Antoine Rebérioux analysent ces débats sur la participation des salariés et la responsabilité des entreprises en abordant les questions suivantes : comment concilier les exigences de responsabilité, de participation et d’efficacité ? Comment associer les salariés à la gouvernance ? Quels sont les liens entre participation des salariés et performance, financière et extra-financière, des entreprises ?

La participation des salariés ne peut être dissociée d’une réflexion sur la nature de l’entreprise et sur sa gouvernance. L’ouvrage de Patricia Crifo et Antoine Rebérioux montre que, sous certaines conditions, cette participation peut être bénéfique pour les salariés, pour l’entreprise, pour les investisseurs et pour l’environnement. Elle doit pour cela s’articuler avec d’autres formes de participation, moins directes mais non moins importantes. A défaut, l’intégration des salariés au cœur de la gouvernance pourrait contribuer à recentrer l’entreprise sur des considérations stratégiques purement internes (niveau de rentabilité ou qualité de l’emploi des salariés en place), au détriment d’une responsabilité élargie, de nature sociale et environnementale. Cet argument est développé en quatre chapitres.

 

Lire la suite...