QUI SOMMES NOUS ?

La Chaire « Sécurisation des parcours professionnels » est gérée par la Fondation du risque (Fondation de recherche reconnue d’utilité publique). Elle rassemble des chercheurs de Sciences Po et du Groupe des écoles nationales d'économie et statistique (GENES) qui comprend notamment l’École nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE) et le Centre de recherche en économie et statistique (CREST).

Elle reçoit le soutien financier de la Direction de l’animation de la recherche des études et des statistiques (DARES) et de la Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) du Ministère du travail, du Groupe alpha (cabinet d'expertise et de conseil spécialisé dans les relations sociales et le développement local), de l'Unédic et de Pôle emploi.

Les titulaires de la Chaire sont Yann Algan (professeur à Sciences Po) et Pierre Cahuc (professeur à Sciences Po).
Le directeur exécutif de la Chaire est Arne Uhlendorff (CREST).

ORIENTATION GÉNÉRALE ET OBJECTIF

Dans les économies modernes, la croissance économique nait de la constante réorganisation des entreprises. Pour améliorer ou simplement maintenir leur rentabilite, les entreprises doivent sans cesse innover, en essayant de nouvelles méthodes de production, de gestion du personnel, et en créant de nouveaux produits et services.

Certaines innovations sont fructueuses, d’autres échouent. Ce processus se solde par des destructions et des créations d’emplois de grande ampleur.

Dans ce contexte, les pouvoirs publics doivent jouer un rôle de régulateur pour faciliter la réorganisation de l’appareil productif tout en sécurisant les parcours professionnels. Ces régulations concernent notamment l’assurance chômage, l’accompagnement des demandeurs d’emploi, la législation du travail et de l’emploi, la gestion des ressources humaines et la formation professionnelle.

La Chaire a pour objectif d’identifier l’efficacité de ces régulations. Son approche est multidisciplinaire : elle mobilise les recherches les plus recentes dans les domaines de l’economie, la gestion, la science politique, le droit et la psychologie. L’evaluation des dispositifs existants et l’experimentation y jouent un role central.

PARTENAIRES